Entendre sans comprendre

Vous est-il déjà arrivé de dire cela ?

« J'entends mais je ne comprends pas, surtout dans des lieux bruyants. »

« Elle ne parle pas assez clair. Elle mange ses mots. »

« Je confonds souvent des mots similaires. »

« Je fais souvent semblant que je comprends. »

« Je ne comprends plus au restaurant, donc je n'y vais plus. »

 

Une perte auditive peut en être la raison

Les pertes auditives affectent vos facultés de compréhension de la parole, surtout dans les milieux bruyants. Elles entraînent en effet une difficulté particulière à entendre les consonnes P, K, F, H et une perte de tous les sons avec T, Sh et S.

Donc si vous avez une perte d'audition moyenne, une phrase comme :

« Pas de chiens permis en train » sans les P et les T devient...

« _as de _iens _ermis en _rain ».

Ceci explique le fait que vous pouvez entendre la phrase, mais ne pas pouvoir la comprendre !

 

Quels sons n'entendez-vous peu ou plus ?

 

Ce diagramme illustre à la fois le volume et la fréquence de différents sons du quotidien. Le son devient plus fort du haut vers le bas et plus aigu de la gauche vers la droite.

Par exemple, un camion produit un son fort et très grave, qui se situe à gauche et en bas du diagramme. À l'opposé, un chant d'oiseau est très doux et très aigu, donc en haut et à droite. Le diagramme indique aussi le volume et la fréquence caractéristiques de différentes lettres.

La mesure de la capacité auditive permet d'inscrire sur ce diagramme les sons les plus silencieux qu'une personne peut entendre, appelé seuils auditifs. La position de ces seuils auditifs fournit le niveau de perte auditive de la personne, comme il est détaillé sur la droite du diagramme.

Ainsi, les sons se trouvant au-dessus donc plus faibles que le seuil auditif ne peuvent pas être entendus par cette personne sans l'aide d'un appareil auditif.

 

Source : www.phonak.com